TéléphoneContactez-nous au +33 (0)1.58.71.21.99





Débuter en bourse

Découvrez les bases pour bien débuter et comprendre les marchés boursiers

Bienvenue dans ce cours où vous allez pouvoir apprendre à investir en bourse et devenir un bon investisseur sans vous mettre en danger.

Nous verrons dans ce cours tous les détails qui vous seront nécessaires pour une bonne réussite en bourse. Le plus important pour vous est de savoir le temps que vous pouvez consacrer à la bourse chaque jour ou semaine. Ne vous inquiétez pas, nous allons y aller pas à pas et surtout à votre rythme.

Êtes-vous prêt à relever le défi ?

1 - Pourquoi s'intéresser à la bourse ?

Les a priori de la bourse

La bourse est réservée aux « riches »
FAUX ! Tout le monde peut investir en bourse, même vous !
La maxime « les actions et tout ce qui concerne la bourse, c’est pour les riches » est on ne peut plus fausse. Beaucoup de boursiers ont un capital modeste et tirent très bien leur épingle du jeu.
Au début, le monde de la bourse peut paraître déroutant avec son vocabulaire bien à lui. Pourtant vous allez rapidement vous sentir à l’aise.
Inutile de chercher à tout apprendre d’un coup. Il faut y aller progressivement, chacun à son rythme.
Avec de l’organisation, une méthode et les bons outils, l’univers de la bourse sera à vos pieds !

La bourse est exclusivement réservée aux experts
Avec une méthode et les bons outils tout le monde peut y arriver!
En effet, c’est grâce à cette formation que nous verrons comment vous pourrez tirer parti de la bourse pour protéger votre patrimoine et le faire fructifier.

Pour investir en bourse, il faut de la chance
En bourse, vous pensez peut-être que tout est question de chance ! Pas du tout ! Si vous pensez cela, vous faites erreur !
Ce n’est pas le loto ou encore moins le ticket de grattage que vous allez acheter chez votre buraliste.
Il faut que vous soyez optimiste tout en restant réaliste ! Fixez-vous des objectifs de gains réalistes sans espérer faire des plus-values de 50% dans les 2 ou 6 mois .

La réalité
En effet plus de 5 millions de personnes possèdent des actions en bourse. Tout dépend du capital que vous voulez investir et du temps que vous pouvez y consacrer.
La première chose à connaître avant même d’investir ne serait-ce que 1 euro en bourse est votre horizon de placement. C’est tout simplement le temps que vous voulez laisser fructifier votre argent. La sensibilité au risque est aussi très importante pour l’orientation de votre portefeuille. Il faut que vous prévoyez votre réaction si les marchés ont une forte chute sur une période courte.
Pourquoi voulez-vous investir en bourse ? Ce que vous souhaitez c’est de réaliser des plus-values, n’est ce pas ? Alors pour cela, vous devez bien sûr vous fixer des objectifs de plus-values et de pertes acceptables selon vous. Car comme un dicton boursier l’indique «les arbres ne montent pas jusqu’au ciel».
Il ne faut pas croire que la bourse ne s’arrêtera jamais de monter. Bien sûr, que vendre ses actions au mieux, est le rêve de tous, mais cela reste assez utopique.
C’est donc mieux de s’imposer un objectif et de les vendre lorsque la plus-value est correcte et a atteint notre objectif fixé. Il faut que vous ayez une certaine rentabilité étant donné que vous prenez des risques.
Les raisons qui reviennent lorsque l’on demande aux gens pourquoi ils n’investissent pas en bourse sont généralement « C’est trop risqué » et « Je n’y connais absolument rien »
Les placements boursiers sont-ils réellement risqués ? Oui bien évidemment.
Cependant il y a possibilité de gérer le risque. Dans un premier temps en se diversifiant, comme nous vous l’expliquerons plus tard. Et ensuite par une bonne gestion du risque que nous verrons en détail dans les cours.

Prendre des dispositions préalables
Il ne faut pas investir l’argent dont vous avez besoin au quotidien, ce serait une grosse erreur et vous risqueriez de tout perdre.
Il ne faut surtout pas que vous oubliiez le fait que les marchés sont cycliques et qu’il est très rare que la bourse soit en hausse 5 années d’affilée.
Pour éviter le stress et avoir l’esprit tranquille, il est préférable de ne pas investir toute votre épargne en bourse. Ne vous retrouvez jamais en situation dans laquelle vous êtes dans l’obligation de vendre pour payer une facture inattendue.
Lorsque vous décidez de vendre, cette décision doit être prise par le biais de la raison et de l’analyse et surtout pas par le besoin urgent d’argent ! C’est pour cela que même si la bourse n’est pas réservée aux riches, vous devez avoir les moyens de pouvoir prendre des risques.
Même s’il est possible de débuter en bourse avec de faibles moyens, il ne faut pas croire ni s’attendre à gagner des millions en investissant des centaines d’euros. Les gains sont proportionnels aux risques pris et au montant investi.
Il est aussi tout envident de ne pas acheter les mêmes titres. Il est même très conseillé d’acheter différents titres pour se diversifier. Vous devez voir plusieurs lignes dans votre portefeuille.

Euh… Une ligne, qu’est-ce que c’est ?

Et bien une ligne correspond à un position sur une valeur. A titre d’exemple, si un investisseur possède 5 actions de AXA, 15 actions de ACCOR et 20 actions de ORANGE alors on dit qu’il possède 3 lignes. (cf. Lexique)

Dans ce cas combien de lignes ?

Il est préférable d’avoir au moins 5 lignes pour commencer avec un petit portefeuille. De plus, il est préférable que les entreprises ne soient pas du même secteur, d’où une diversification. Faisons un petit saut dans le temps.
Et bien, par exemple avec la baisse des cours du pétrole nous avons vu le prix de l’action Technip dévisser de 50% en un peu plus de 2 ans passant de près de 90 euros fin 2013 à environ 45 euros début 2016, tandis que dans le même temps le CAC40 est resté stable, voire à même eu une légère tendance à monter ! Et dans ce cas précis une diversification aurait permis de diluer une telle chute sur 1 seul titre.
Il faut donc privilégier la diversification.
Il vous faut une méthode de travail adaptée au capital et au temps dont vous disposez. Et surtout, il vous faut un bon outil de travail. C’est pourquoi cette formation vous propose un apprentissage complet avec des animations interactives qui vous permettront de comprendre plus facilement.

Le mental en bourse

Le mental est aussi un point important, c’est une règle d’or
Il faut aussi faire attention à vos émotions ! Dans l’environnement de la bourse, des erreurs psychologiques peuvent vous coûter cher.
Vos émotions peuvent en effet vous tromper et vous amener à des choix inadaptés. Il faut repérer ces comportements afin que vous évitiez de faire des erreurs.

Le refus de vente lorsque vous êtes en perte
Vous pouvez me dire que tant que vous n’avez rien vendu vous n’avez rien perdu, cependant ce n’est pas une raison pour garder des actions qui perdent de la valeur.
L’erreur reste humaine et c’est toujours mieux de perdre un peu que de tout perdre si la chute s’accélère.

La conviction que vous allez faire de la plus-value
Êtes-vous sûr d’être chanceux ? Encore une fois, la chance n’existe pas sur les marchés boursiers. Ce n’est pas comme jouer au loto. Vous n’achetez pas un ticket, mais bien une entreprise !

La peur de la prise de risque
Vous pouvez très souvent avoir une crainte au niveau de la prise de risque.
Lorsque vous commencez à avoir un gain, sur une valeur, vous pouvez avoir tendance à vouloir vendre immédiatement pour sécuriser votre gain car il y a la crainte que la valeur redescende et que vous perdiez de l’argent.

L’effet de mode

L’indécision
Lorsque vous avez le choix entre plusieurs options, il n’est pas rare que vous hésitiez. Le fait de vouloir réfléchir encore et encore laisse passer le temps, et à la fin vous n’avez toujours pas pris de décisions.
La peur de se tromper est donc juste devant vos yeux ! Pour éviter cela, il vous faut vous fixer des seuils.

Céder à la panique ou à l’euphorie

Comment acheter et vendre ?
Pour acheter et vendre, il existe plusieurs solutions. Nous vous proposons, avec cette formation d’étudier ces solutions comme nous le verrons avec la méthode SASIC (Sélection, Analyse, Sécurisation, Intervention, Clôture).
De plus, il est possible d’investir et d’acheter différents produits, comme les actions.
Les actions sont des placements qui :
– sont à double système de rémunération.
– vous autorise d’en vendre qu’une partie.
– sont le plus rentable sur le long terme.
– vous permettent d’en acheter autant qu’il vous plaît.
– sont disponibles à tout moment.
– peuvent vous rapporter 10% par an.
– fait de vous un vrai acteur économique du pays ! ( C’est plutôt sympa non?)

Certes, ce sont des placements attrayants, mais, et le risque ?

Le gain est proportionnel aux risques que vous prenez ! La logique est donc très simple.
Il n’empêche pas que l’on peut perdre beaucoup en prenant beaucoup de risque.
C’est bien sûr pour cela que nous le répétons : n’investissez pas l’argent dont vous avez besoin immédiatement.

Pour prendre de bonnes décisions, il faut connaître les bases de l’analyse technique. C’est pour cela que nous vous proposons des chapitres afin d’apprendre, de comprendre et d’anticiper l’évolution des cours.

Pour réussir, la gestion du temps (le timing) reste vraiment très importante. C’est pour cela que dans cette formation nous verrons en détail les outils à maîtriser pour vous aider à déterminer le bon moment pour investir.

Et pour maximiser votre efficacité dans la clôture de vos positions, nous verrons dans cette formation la bonne méthode.

L’investissement en bourse doit vous permettre de profiter au maximum des opportunités du marché. Pour cela, vous devez savoir comment minimiser les pertes en étudiant la gestion des risques.

2 - Par où commencer ?

Vous voulez peut-être me demander quelle est la meilleure des méthodes pour investir en bourse ?
Et bien, ma réponse est simple : LA VÔTRE.
Une méthode construite et maîtrisée par vous-même est la clé de la réussite. Car chaque profil investisseur est différent des autres et que tout dépend de certains points bien définis.

Nous allons donc voir en détail les différents types d’investissements. Et par la suite, apprendre à maîtriser le Money Management pour assurer la sécurité de votre capital.

Les investissements
L’horizon d’investissement est en fait la durée pour laquelle vous souhaitez investir votre capital sur les marchés financiers et le temps que vous avez de disponible. C’est votre horizon de temps qui déterminera quel est le type d’investissement qui vous conviendra le mieux.

Il existe cinq grands styles d’investissements, que nous verrons en détails :

– l’investissement à très long terme (au delà de 2 ans)
– l’investissement à long terme (6 mois à 2 ans)
– l’investissement à moyen terme (2 à 6 mois)
– le trading court terme (quelques jours à plusieurs semaines)
– le trading très court terme (quelques minutes à quelques jours)

L’investissement à très long terme
L’investissement à très long terme correspond à un placement qui s’étend au-delà de deux ans. Les graphiques sont dans ce cas paramétrés sur des périodes hebdomadaires, voire mensuelles.
On peut noter que les positions gérées à long terme sont majoritairement des positions acheteuses qui sont conservées pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

L’investissement à long terme
L’investissement à long terme correspond à un horizon placement qui s’étend de six mois à deux ans. Les graphiques peuvent dans ce cas s’étaler sur plusieurs mois et s’inscrivent ainsi dans une logique d’investissement à long terme.
De manière générale, on note que les positions gérées à long et à très long terme sont généralement des positions acheteuses conservées plusieurs mois. En effet, peu d’investisseurs se positionnent à la vente à découvert sur des horizons longs et très longs termes.
L’objectif de l’investisseur à long et à très long terme peut se résumer à la détection de valeurs avec un fort potentiel haussier. On parlera d’ailleurs de placement ou d’investissement plutôt que de trading. Ce type d’investissement ne nécessite pas un suivi assidu des valeurs. L’investisseur devra consulter ponctuellement l’évolution et la valorisation de son portefeuille de titres.

L’investissement à moyen terme
L’investissement à moyen terme correspond à un horizon qui s’étend de deux à six mois. Les graphiques sont paramétrés avec des unités de temps quotidiennes, voire hebdomadaires sur des horizons d’un an et plus.
La gestion des positions sera plus active que l’investissement à long et très long terme. Elle nécessitera un suivi plus fréquent des valeurs et les positions seront conservées plusieurs semaines.

La fréquence des interventions restera cependant limitée à un ou deux ordres par mois.

L’investissement à moyen terme est couramment utilisé pour dynamiser des placements à long terme. De manière générale, les positions détenues sur ce type d’investissement sont acheteuses. En effet, les investisseurs vont suivre principalement des titres qui évoluent selon des tendances haussières. La vente à découvert associée à ce type de trading est relativement rare. L’analyse technique constitue le meilleur outil pour optimiser les conditions d’entrée et de sortie sur le marché.

Le trading à court terme
Le trading à court terme correspond à un horizon d’investissement qui s’étend de quelques jours à plusieurs semaines environ. Les graphiques sont paramétrés avec des périodes d’une séance, voire de l’heure ou de la minute. Ils utilisent un horizon de temps qui s’étale de plusieurs semaines à quelques mois. Le trading à court terme se positionne sur des mouvements haussiers ou baissiers qui peuvent durer plusieurs séances. La vente à découvert est fréquemment utilisée pour profiter des mouvements baissiers sur le marché.

Ce type de trading est beaucoup plus dynamique que les méthodes d’investissement vues précédemment. Il nécessite un suivi et une attention toute particulière. L’investisseur devra consulter et valoriser quotidiennement son portefeuille de titres. Il pourra être amené à intervenir en intraday. La fréquence des interventions sera de plusieurs passages d’ordre par semaine. L’analyse chartiste, celle des chandeliers, et celle des indicateurs deviennent alors indispensables pour ouvrir et clôturer les positions.

Pour le trading à court terme le trader devra sélectionner des valeurs très liquides à forte volatilité. La liquidité permet à l’investisseur de trouver à tout moment une contrepartie sur le marché pour exécuter son ordre. Le trading de titres faiblement liquides peut devenir rapidement dangereux lors d’un retournement de tendance. Une volatilité élevée indique que le titre effectue des variations importantes au cours de la séance.

Le trading à très court terme
Le trading à très court terme (ou intraday) correspond à un horizon d’investissement qui s’étend de quelques minutes à quelques jours. Il nécessite un flux en temps réel. Le tick, la minute ou l’heure sont donc les périodes les plus appropriées ici pour des graphiques dont l’horizon de temps s’étale sur quelques séances. Le trading à très court terme est une activité à plein temps qui requiert du sang froid, de la patience et de la rigueur.

Qu’est-ce qu’un tick ?

Le tick est la plus petite variation de prix d’un produit. Par exemple, la prise d’un centime.

Le trading à très court terme regroupe plusieurs styles de trading :

– le scalping ; consiste à réaliser des gains sur de petites variations, en traitant une quantité importante de titres, et nécessite aussi au moins 8 heures par jour. La durée des positions est généralement moins de 10 minutes et vous pouvez espérer gagner quelques points.

– le day trading ; consiste à réaliser des gains sur une période allant de plusieurs minutes à quelques heures, et nécessite aussi au moins 8 heures par jour. La durée des positions est généralement moins d’une heure et vous pourrez gagner moins de 1%.

– le swing trading ; consiste à profiter de mouvements du marché qui peuvent se développer sur 1 à 3 séances de cotation et nécessite au moins une heure à quelques heures par jour. La durée des positions sera de quelques heures à quelques jours, et vous pourrez gagner quelques %.

Après avoir vu les différents types d’horizons, nous pouvons donc commencer par la définition des trois M de la réussite qui sont les facteurs clés et influençant la réussite d’une position.

Tout d’abord, je dois vous rappeler que le Mental est fondamental. Voici quelques conseils pour bien débuter :

– Ne cherchez pas de « gros coup », il n’existe pas de petits gains, uniquement des grosses pertes. Apprenez à ne pas perdre de l’argent, les gains viendront naturellement.
– N’investissez jamais l’argent dont vous avez besoin dans l’immédiat.
– Le marché a toujours raison, n’insistez pas. Arrêtez-vous lorsque vous subissez 3 pertes consécutives.
– Ne vous forcez pas à trader. Surveillez le marché avec votre méthode et n’intervenez que lorsqu’une opportunité se présente à vous.
– Après une perte, commencez par analyser votre comportement. Revoyez votre méthode que si vous n’avez rien à vous reprocher.

3 - Définition de votre profil

Avant toute chose, maintenant que vous avez vu ce qu’étaient les différents types d’investissements, nous pouvons donc définir votre propre profil et voir quelle serait la méthode la plus adaptée à votre situation ainsi que votre horizon d’investissement.

En fonction de votre profil, comme je vous l’ai dit dans le chapitre précédent, vous pourrez gagner de quelques points à plusieurs dizaines de % sur des durées de positions variant de quelques minutes à plusieurs semaines. N’espérez surtout pas gagner une centaine d’euros en une journée avec un capital investi de 2’000€ ! Sinon, tournez-vous plutôt vers les courses hippiques.

Les différents profils :

Si vous gérez vos placements seulement quelques minutes par jour ou quelques heures par semaines, vous êtes considéré comme investisseur.
Si vous gérez vos placements durant quelques heure par jours, vous êtes considéré comme un investisseur actif.
Si vous gérez vos placements toute la journée vous êtes donc considéré comme un day trader.

Vos unités de temps :

Investisseur :
– Votre unité mineure est le jour, c’est l’unité tactique, elle sert a optimiser les points d’entrée en position.
– Votre unité principale est la semaine, c’est l’unité de stratégie qui sert à détecter un signal et suivre la position.
– Votre unité majeure est le mois, c’est l’unité de contrôle qui sert à contrôler le contexte du signal.

Investisseur actif :
– Votre unité mineure est l’heure, c’est l’unité tactique, elle sert a optimiser les points d’entrée en position.
– Votre unité principale est le jour, c’est l’unité de stratégie qui sert à détecter un signal et suivre la position.
– Votre unité majeure est la semaine, c’est l’unité de contrôle qui sert à contrôler le contexte du signal.

Day Trader :
– Votre unité mineure est 5 minutes, c’est l’unité tactique, elle sert a optimiser les points d’entrée en position.
– Votre unité principale est 15 minutes, c’est l’unité de stratégie qui sert à détecter un signal et suivre la position.
– Votre unité majeure est l’heure, c’est l’unité de contrôle qui sert à contrôler le contexte du signal.